06 22 37 67 05 - 9 rue Jean Sabarots Bordeaux - FRANCE 🇫🇷 contact@c420.fr

FAIRE FACE AUX COUTS DES ENERGIES ET MATIERES PREMIERES !

Mai 2, 2022 | Gestion d'entreprise | 0 commentaires

La reprise d’activité suite à la Covid-19 et aujourd’hui la guerre en Ukraine perturbent fortement nos approvisionnements en matière premières et énergies.

Comment sécuriser ses approvisionnements et limiter l’impact des prix d’achat ?
Comment ne pas perdre l’enthousiasme des collaborateurs face à la morosité, le manque de visibilité et l’inflation ?

Partageons quelques réflexions ensemble.

Le constat

La Norvège est notre premier importateur de gaz, la Russie est le deuxième. En 2021, les importations russes avaient été divisées par 2, conséquences d’une situation géopolitique déjà menaçante.
Ainsi, en 2021, les prix du gaz en France ont été multipliés par plus de 4 (source étude BPI France le Lab de décembre 21).

L’électricité n’est pas en reste, non stockable, l’ajustement coût/demande est perpétuel. Globalement, les prix en France ont été multipliés par 4 en 2021.

Depuis 1 an, certaines matières premières se font rares.
Le bois, certains métaux, le verre, certaines pièces d’électronique par exemple, se négocient chèrement.
Mais une fois la commande passée, les efforts ne sont pas terminés, car les délais de livraison n’en finissent pas de se rallonger.
Les plannings d’intervention, les livraisons clients et les facturations en pâtissent, et par voie de conséquence, les trésoreries s’essouflent.

Nouveau coup dur pour les entreprises et leurs collaborateurs : le carburant bat des records de prix : le litre de gazole a dépassé les 2€ la semaine dernière.
La Russie étant le deuxième producteur mondial de pétrole, il est probable que la situation se tende encore un peu. Des mesures gouvernementales sont annoncées pour avril.

Comment préserver ses marges ?

Concernant le gaz et l’électricité, les contrats avec tarifs bloqués sont une option intéressante.
Le recours aux pratiques d’économies peut également réduire la facture tout autant que l’impact écologique.

Saviez-vous que baisser la température du chauffage d’un degré peut faire baisser la facture d’environ 7% ?
Adoptez et faites adopter des gestes éco-responsables : baissez la température du chauffage, traquez les portes mal fermées vers l’extérieur, soyez vigilants aux lumières allumées inutiles par exemple.

Les déplacements de vos collaborateurs risquent également de peser lourd dans les comptes.
L’éco-conduite peut faire gagner quelques litres de carburant, mais cette pratique vertueuse apportera encore plus à l’environnement (moins d’émissions de gaz à effet de serre) et à la sécurité.
Nous sommes désormais rompus aux visio-conférences. Pouvez-vous supprimer quelques déplacements ?
Élargissez si possible le télétravail, et réduisez ainsi la facture.

Vos collaborateurs n’ont pas tous des véhicules professionnels, la plupart sont véhiculés par leurs propres moyens. Il devient très coûteux de venir travailler, en plus de se chauffer. Le risque de morosité n’est pas à négliger. Un climat social morose peut dégrader l’esprit d’équipe et la performance.

Pouvez-vous encourager le co-voiturage, le recours aux mobilités douces, aux transports en commun ? Engagez le débat avec vos collaborateurs pour les rendre acteurs des solutions potentielles.

Le télétravail est-il possible pour certains ? S’il est déjà inscrit dans votre organisation, pouvez-vous l’étendre de quelques jours sans perturber vos process ?

Peut-être n’êtes-vous pas satisfait de la manière dont se déroule le télétravail ?
Il est peut-être temps de redéfinir les processus, les outils collaboratifs, les règles de fonctionnement, les rituels de communication pour des équipes synchrones (mêmes horaires de travail) ou asynchrone (horaires différents). Si vous n’avez pas le temps de gérer ce projet d’amélioration continue, nous pouvons vous aider.

Les rôles du dirigeant et du manager sont bousculés par des contraintes extérieures globales (pandémie, conflits) qui risquent de durer.

En plus d’assurer l’activité, maintenir des équipes solidaires et engagées est un réel challenge.

Pour garder l’esprit positif, échangez avec vos pairs pour développer les bonnes pratiques qui vous permettront d’être innovants et enthousiastes.
Entourez-vous d’experts pour vous accompagner ponctuellement dans la redéfinition de votre organisation, dans l’optimisation des coûts, dans l’animation des éco-gestes.

Respirez, prenez de la hauteur dès que vous le pouvez, marchez en pleine nature. Bref, ressourcez-vous !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Prêt à reprendre le contrôle ?

Objectif : du sport le samedi matin et le marché le dimanche !